Un peu d'admin

Migration sous HUGO

Par Ghislain 29 November 2019
Migration sous HUGO

Cela fait un petit moment que je lorgne sur un générateur de site statique pour ce petit blog. Je n'en ai pas réellement besoin, mais c'est juste par curiosité, j'adore le CMS GHOST, c'est rapide, propre, l'éditeur online est pas mal (Même si il n y a pas de correcteur orthographique) mais la curiosité m'a piqué sur ce type de générateur.

Mon choix s'est tourné vers Hugo:

  • Pas de Base de donnée
  • Pas de PHP
  • Un paquet de thèmes
  • Déploiement sur beaucoup de plateformes
  • Légèreté du serveur hébergeur
  • Syntaxe en Markdown
  • Moteur de recherche
  • Customisation relativement facile
  • Le choix de l’éditeur de billet (logiciel en local)
  • Automatisation de l'ajout de billet via des scripts persos.
  • Pas ou peu de soucis de sécurité du blog

Comment ca fontionne ?

Pour faire simple, on installe hugo via brew en 2 coups de cuillères à pot dans un répertoire, on installe un thème via git, on l'indique dans le fichier de conf d'hugo et on génère en local le site dans le répertoire public via la commande hugo.

Puis on configure son nginx ou apache préféré pour pointer sur le répertoire public. Il y a la possibilité de configurer hugo en mode serveur web, mais je trouve que cela perd tout l’intérêt d'un générateur de site.

On peut soit via hugo, soit en rsync ou autre, déployer le site sur moultes types d’hébergements (azure, git …) https://gohugo.io/documentation/.

1.png

Pour ajouter un billet, il suffit de copier le billet au format markdown dans le répertoire /post et de relancer la génération du site.

2.png

J'ai fais quelques scripts pour la création d'un billet en local via ghostwriter, le resize des images via imagemagick et l’upload du billet et des images.

Comment migrer ses billets depuis ghost

Il faut récupérer le script ghosttohugo, et le lancer dans son instance ghost avec l'export des posts ghost en JSON.

ghostToHugo export.json

On récupère les articles au format MarkDown.

Je vais tester ce que ça vaut dans le temps

A bientôt

comments powered by Disqus